L'épanouissement dans l'entreprise
Retour

Levier d'épanouissement pro #4 : La reconnaissance

Selon le baromètre Cadremploi/Ifop, 2017, 38 % des sondés estiment que la reconnaissance professionnelle est un déterminant essentiel de la qualité de vie au travail et 7 salariés sur 10 ne se sentent pas reconnus à leur juste valeur. (« Qualité de vie au travail : et le bonheur ? », Cabinet Deloitte, avril 2015.)

Un chiffre à déplorer quand on sait que la reconnaissance est élémentaire à l’engagement des collaborateurs. Plus les collaborateurs se sentent valorisés, plus ils vont se sentir en confiance et oser prendre des initiatives, innover, être force de propositions dans la résolution de problèmes et l’amélioration des process et des produits…

La reconnaissance a plusieurs facettes : reconnaissance de la performance d’un individu et de ses efforts, feedback régulier même lorsqu’il est négatif, mais reconnaissance aussi de sa personne, de ses compétences, et de ses qualités.

Et plusieurs leviers : encouragements, remerciements, écoute, félicitations, récompenses, rémunération juste, respect, promotions…

Elle passe d’ailleurs avant tout par des gestes et réflexes simples : un sourire, un merci, du feedback fréquent ou encore l’écoute et la prise en compte des besoins et émotions chacun et de leurs opinions lors de la prise de décisions.

Le manager joue un rôle crucial dans la reconnaissance des salariés mais il n’est pas le seul à détenir les clés de la reconnaissance. Chaque entreprise peut instiller dans sa culture l’importance du feedback et de la reconnaissance mutuelle, dans un sens vertical comme horizontal.

Quelques pistes pour améliorer la reconnaissance des collaborateurs

Ancrer la reconnaissance dans les pratiques

Faire de la reconnaissance un socle des valeurs de l’entreprise

Former les managers

Former les managers aux mécanismes simples (sourire, bonjour, merci…) de la reconnaissance et aux feedback confrontants

Revoir les rémunérations

Mettre en place des systèmes d’évaluations et de récompenses justes et motivants

Instiller de la bienveillance

Assurer un climat de respect et de confiance mutuels dans les équipes

Eviter l'esprit de compétition

Limiter la compétition entre les collaborateurs pour favoriser la cohésion et l’entraide

Partager les prises de décisions

Responsabiliser et impliquer intelligemment les collaborateurs dans les prises de décisions, car ils sont au plus proche de la “réalité du terrain” et détiennent souvent un savoir précieux

Respecter les besoins individuels

Respecter l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle

Soigner le feedback

Instaurer des méthodes de feedbacks bienveillantes et constructives

Accueillir l'authenticité

Encourager un maximum d’authenticité dans les relations, afin que chacun puisse se sentir reconnu dans son individualité, et libre d’exprimer ses émotions et ses besoins

Autoriser l'échec

Mettre en avant le droit à l’échec afin que la prise d’initiative, les efforts fournis, les progrès accomplis, soient tout aussi valorisés que les réussites

Inclure chacun

Lutter contre toutes les formes d’exclusion sur le lieu de travail