L'épanouissement dans l'entreprise
Retour

L’audace : clé de la pérennité d’une entreprise ?

Qu’est-ce qui permet à une entreprise de garder toujours une longueur d’avance ?
L’audace !

Il y a beaucoup de choses qui ne se maîtrisent pas dans une organisation. C’est un jeu d’adaptation permanent. Le plus vite l’entreprise, tant à l’échelle globale qu’à celle des individus, apprend à rebondir, à prendre le virage voire à l’anticiper, le moins elle sera vulnérable face à ces changements.

Dans un monde où tout va très vite, l’audace permet aux entreprises de faire face aux évolutions rapides de leur environnement et de se renouveler constamment pour éviter de se laisser dépasser par la course aux mutations.

Cette créativité permet aussi à l'entreprise de se démarquer de ses concurrents en frappant là où on ne l’attend pas, en inventant des solutions inédites qui vont à contre-courant des pratiques habituelles. C’est par exemple ce qu’a fait Free en lançant des offres au prix défiant toute concurrence, mais pour une qualité de réseau bien moindre.

Encourager l’audace chez les collaborateurs permet de les responsabiliser et de les rendre acteurs du changement.

A la clé pour les collaborateurs : plus de sens au quotidien, et un sentiment d’utilité renforcé. Encourager leur audace leur offre la possibilité de se pencher sur des sujets qui leur tiennent à coeur, de mettre en avant leur expertise et leur créativité et de se sentir valorisés, vitalisés, et vivants.
Une façon aussi d’attirer les jeunes talents, qui apprécient les entreprises qui laissent de la place à l’initiative, à la créativité et à l’autonomie.

Pourtant, l’entreprise n’est pas le terrain qu’on associe le plus naturellement à l’audace.

Par essence, faire preuve d’audace, c’est sortir du lot, s’affranchir des codes établis pour oser sortir des sentiers battus, oser la transgression. Pas vraiment l'attitude qu’on se permet en entreprise, milieu traditionnellement bien codifié et cadré, particulièrement dans les grandes entreprises où on a plutôt tendance à rentrer dans les rangs et à ne pas faire de vagues pour garder sa place.

D'autant qu’il y a une sorte de paradoxe de départ à promouvoir l’audace en entreprise : c’est l’ordre établi qui demande à ses collaborateurs de bousculer...l’ordre établi.

D’autre part, l’audace va de paire avec la prise de risques et l’éventualité d’un échec. Il y’a toujours une part d’imprévisible. En entreprise, on cherche plutôt à minimiser le risque, à assurer ses arrières et à jouer la sécurité. Beaucoup de grandes entreprises rêvent d’audace, l’affichent comme une valeur phare, mais ont, paradoxalement, du mal à l’incarner.

Enfin, la lourdeur des process, l’accumulation des reporting, des réunions, la lenteur dans la prise de décision…toutes ces pratiques qui sont monnaie courante et alourdissent le quotidien étouffent la créativité des collaborateurs, et donc leur audace.

Alors, audace et entreprise, compatibles ou non ?

Permettre l’audace, c’est en quelque sorte lâcher du lest, céder les rênes aux collaborateurs au risque de perdre le contrôle de la situation, ce qui soulève des réticences compréhensibles : “Si chacun fait ce qu’il veut, ça risque de semer le chaos” “C’est trop risqué”, “C’est trop coûteux”...

Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que l’audace n’est pas synonyme d’imprudence, de prise de risques inconsidérée, de folie. Au contraire, elle s’accompagne d’une certaine préparation, plus ou moins approfondie en fonction du degré de risque, pour mettre toutes les chances de réussite de son côté et minimiser les risques.

On peut faire preuve d’audace en restant pragmatique. C’est une décision maitrisée. En somme, une attitude tout à fait compatible avec l’entreprise.

A l’échelle des individus, il s’agit de donner à chacun les moyens de faire preuve d’audace au quotidien, principalement sur deux plans.

Le premier c’est le développement personnel et professionnel des collaborateurs. Les encourager par exemple à prendre les devants concernant leur avancement professionnel, à partager un besoin en formation, à prendre des initiatives s’ils jugent que leurs talents et capacités peuvent être mis à profit d’une façon différente, à sortir de leur zone de confort.

Le deuxième plan concerne plutôt leur rôle au sein de l’équipe : oser exprimer son opinion, partager ses idées, et oeuvrer pour le bénéfice collectif. Par exemple, autoriser les apporteurs d'affaires à essayer une nouvelle technique de vente plutôt que de s’en tenir immuablement au script établi.

L’entreprise a beaucoup à gagner à encourager l’audace sur tous les plans. Plus d’innovation, plus de performance, une meilleure différenciation, mais aussi des collaborateurs plus impliqués et engagés.

Toute la question, bien sûr, est de savoir comment s’y prendre.

Libérez le potentiel de vos collaborateurs avec notre programme sur l'audace

Parmi notre palette, nous proposons un programme en ligne spécialement conçu pour apprendre à oser faire preuve d'initiatives, partager ses idées et être force de proposition.

En savoir plus...